Culottes menstruelles, une alternative écologique et économique aux protections hygiéniques

Les culottes menstruelles sont une alternative aux serviettes et aux tampons. Elles permettent aux femmes d’avoir leurs règles de manière plus confortable et sans déchets. Ce produit présente de nombreux autres avantages. 

Historique des culottes menstruelles

Ces protections hygiéniques existent depuis le début du XXe siècle. Elles ne sont devenues populaires que récemment. Elles étaient souvent réalisées artisanalement à partir de textiles absorbants comme : 

A lire également : Les essentiels incontournables pour une garde-robe parfaite

  • le coton ; 
  • la flanelle ; 
  • la laine. 

Dans les années 1930, les premières culottes jetables en cellulose sont commercialisées. Cependant, elles ne rencontrent pas le succès. Il a fallu attendre les années 2010 pour que des entrepreneurs lancent de nouvelles marques de culottes menstruelles éthiques et respectueuses de l’environnement. Plusieurs modèles sont d’ailleurs disponibles sur https://mademoiselleculotte.com/. Le marché des protections menstruelles réutilisables est en pleine croissance.

Fonctionnement des culottes menstruelles 

Les culottes menstruelles sont faites de matériaux absorbants et imperméables capables de retenir le flux menstruel. Les principaux tissus utilisés sont : 

A découvrir également : Les pièges à éviter dans le domaine de la mode

  • le coton ; 
  • le bambou ; 
  • le chanvre ; 
  • le polyuréthane. 

Certains modèles contiennent également des couches en matériaux super-absorbants pour une plus grande capacité d’absorption. 

Avantages des culottes menstruelles

Ces protections hygiéniques présentent de nombreux avantages.

Économique sur le long terme

Bien qu’un ensemble coûte entre 15 et 50 euros, elles peuvent être réutilisées pendant des années, contrairement aux protections jetables. Sur 5 ans, une culotte apporte donc des économies substantielles.

Respectueuses de l’environnement

Les culottes menstruelles évitent la production de déchets puisque réutilisables. Les culottes peuvent être lavées et portées à nouveau des centaines de fois. 

Confortables

Les culottes ne traumatisent pas la zone intime comme peuvent l’être les tampons trop serrés ou les serviettes collantes. Le confort permet de bouger en toute liberté et en toute sérénité.

Saines

Ces accessoires ne présentent pas les risques (rares) de syndrome de choc toxique lié aux tampons ou les irritations cutanées des serviettes. 

Discrètes

Les culottes ne sont pas visibles sous les vêtements, contrairement à une serviette fixée par des attaches. 

Faciles à utiliser

Une fois enfilées comme des sous-vêtements ordinaires, elles s’oublient. Seul le lavage post-règles est nécessaire.

Inconvénients potentiels des culottes menstruelles

Bien que très pratiques, les culottes menstruelles présentent certains inconvénients potentiels :

  • coût initial d’achat élevé par rapport aux protections jetables ;
  • nécessité de les laver après chaque utilisation ;
  • risque de fuites si la culotte est trop pleine ou mal positionnée ;
  • choix de modèles et de tailles moins vastes que les protections classiques.

Les fabricants travaillent à améliorer la capacité d’absorption et le confort des modèles pour contrer ces points négatifs.

Utilisation des culottes menstruelles

Mettez en pratique ces étapes clés pour bien utiliser une culotte menstruelle :

  • Choisir la bonne taille en fonction de son gabarit et du flux menstruel. 
  • Porter la culotte de la même façon qu’un sous-vêtement classique. 
  • Changer la culotte au maximum toutes les 8 heures ou dès qu’elle est pleine.
  • Retirer délicatement la culotte usagée par l’avant ou l’arrière en évitant les fuites. 
  • Laver à la main ou en machine à 30°C maximum, sans assouplissant. 
  • Sécher complètement la culotte avant réutilisation, en intérieur comme en extérieur. 
  • Conserver plusieurs paires pour suivre son flux pendant les règles.
  • Jeter la culotte si usée ou après 2-3 ans d’utilisation intensive.

ARTICLES LIÉS